Piste d'écriture: une histoire racontée par un témoin. Faire entendre la voix vivante de ce narrateur...


louismachineGilbert monta péniblement les quatre étages : l'ascenseur était en panne, évidemment ! La machine à coudre pesait un peu plus lourd à chaque palier.  Gilbert, c'est mon copain : enfin, c'était mon copain : du temps où on emplissait les salles des fêtes. Aux claviers, il craignait personne le Bébert, moi j'étais à la batterie, attention, c'est très important la batterie : faut pas croire! Si le batteur accélère tout le monde accélère. Faut avoir un métronome dans la tête.  Faut la chauffer la salle, d'accord, mais quand ça commence à bouillir, faut pas perdre de vue le tempo : les guitares d'accompagnement, la basse, les claviers, les cuivres, s'énervent, se déhanchent, se balancent, semblent péter les plombs, même que Bernard se roulait par terre quelquefois ! Mais moi j'avais pas le droit de décoller! Un, deux, trois quatre : régulier, pas accélérer, jamais. Quand ça commence à déconner, faut même ralentir un peu jusqu'à retomber sur ses pattes.  Alors quand on arrivait au bout de la grille, Gilbert se lâchait, improvisait : sa main droite alignait des notes insensées, ça nous foutait la trouille à tous. On se demandait comment il allait récupérer la bonne tonalité. Et puis comme par miracle, il se calait sur la grille : do, sol, la mineur, mi septième. Incroyable !

                Gilbert sonne: " Madame Ponchon,  c'est bien ici  ? Je viens pour la réparation de la machine à coudre.
- C'est par là, je sais pas ce qu'elle a, la canette ne tourne plus.
- Bien, je vais regarder.
Gilbert sort la machine dernier cri de sa valise et la pose bien en vue sur le buffet, puis fait mine de s'intéresser à la canette. Une vieille télévision, des meubles dépareillés, sûrement récupérés à droite et à gauche, un vieux canapé éventré que cache une couverture chiffonnée, plus loin la cuisine: un frigo qui semble gémir, une vulgaire plaque de cuisson au gaz,  un chauffe eau dont la veilleuse vacille. Ça va pas être facile!


               Bidouiller vaguement le mécanisme, constater que la panne est plus grave que prévue, annoncer un devis dissuasif : Gilbert connaît sa leçon par cœur, il a parfaitement réussi les mises en situation, même que le chef des ventes l'a récompensé. La dame est catastrophée : cette machine lui rapporte le peu d'argent qu'elle gagne!  Une seule solution : Gilbert lui montre la nouvelle. Une  révolution ! Plus besoin de remplir la canette, ça se fait tout seul et  elle fait même le point zigzag. Il invite la dame à s'asseoir, elle est émerveillée : un zeste de flatterie sur ses dons de couturière, un calcul approximatif du temps gagné: le plus difficile reste à
 faire:
- Aujourd'hui c'est l'anniversaire de la maison, ça tombe bien : vingt pour cent de remise !se lance-t-il, Vous ne commencez à payer que dans trois mois, avec le crédit personnalisé ça ne représente même pas deux euros par jour, c'est rien du tout!

Commence la méthode des "oui " : faire dire oui au client plusieurs fois en posant des questions rapides et à une bonne cadence : puis obtenir le dernier "oui" par la signature du contrat. Banco ! Une vente réussie ! Le chef de vente avait raison ":Il faut monter dans les étages : plus c'est prolo plus vous avez de chances "! Depuis le début de la semaine, ça lui fait 7 ventes! Les copains vont crever de jalousie au briefing, vendredi !


              Gisèle va être contente, Gisèle c' est la femme de mon copain Gilbert, enfin, la femme de celui qui fut mon copain, même qu'elle n'était pas la dernière, à l'époque, à se trémousser sur la piste : la reine du madison ! Et puis le mariage avec moi comme témoin ! Et  puis les enfants avec moi comme parrain, et puis la belle bagnole  et puis la belle baraque avec piscine, sans moi comme copain!   Bon, c'est sûr, quand on veut fonder une famille, on passe pas son temps sur son piano jusqu'au bout de la nuit pour pas un rond !


                Moi je continue et grâce à moi des dizaines et des dizaines de musiciens peuvent s'éclater tous les samedis soir ! Moi je compte : un, deux, trois, quatre. Quand c'est fini je bois un dernier verre et je rentre chez moi. Ma femme ? Elle est partie vers une vie plus équilibrée, m'en fous, j'ai un chien,  Même qu'il s'appelle Bechet, Sydney Bechet!

Louis Portejoie, janvier-février 2012