piste d'écriture: haïbun

 

Sur le chemin,

Feuilles dorées frissonnent,

Envol d’une pie

 

Mes pas m’emmènent dans ce petit bois où j’aime me promener. La lumière dorée de l’automne joue au travers des branches qui se dénudent. La canopée se pare de mille feux. J’écoute le silence.

 

Bruissement du vent,

Un chien dans le lointain,

Croassement du corbeau

 

A chacun de mes pas, les feuilles légères se soulèvent dans un dernier sursaut de vie puis retombent en mille écus précieux. Ma route, parsemée de ces trésors, m’apporte le confort d’un tapis. Je traîne les pieds. La palette est riche en ces lieux. Les soies rouille, les satins ocre, valsent avec les organzas d’or, se marient avec le velours des mousses. J’inhale avec délice l’air ambiant.

 

Humus boisé

Fragrance de résine

Je m’enivre

 

Les cèdres, bien droits, dirigés vers le ciel, m’apportent le réconfort de compagnons de route sur lesquels je peux compter. Je chemine en confiance, je me régénère. Je m’imprègne de cette atmosphère si douce. Assise, sur une souche je rêve.

 

Les jours raccourcissent

Les ombres s’allongent,

Bientôt l’hiver

Photo d'Evelyne Grenet