22 novembre 2012

Son île adorée, par Rolande Bernard

Piste d'écriture: un lieu, et un ou des personnages qui lui sont attachés. Ici, le lieu lui-même finit par devenir une personne, une rivale...   Son île adorée   - Tu ne regrettes pas de m’avoir suivie sur mon île ? demande Paul à Marie. - Non, ton île m’a enchantée, subjuguée, avec ses paysages sauvages, ses enchevêtrements farouches, abrupts, ses forêts de pins Laricios et de feuillus, ses torrents impétueux et ses rivières limpides. Tout m’a conquise en elle. Marie est sincère. Pourtant, les débuts n’avaient... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 novembre 2012

Passage (1), par Sonia

Pistes d'écriture: cette longue nouvelle, qui sera postée en quatre épisodes, a été inspirée pour ce premier opus par la piste d'écriture: "Un lieu, un personnage" (faire naître un personnage d'un lieu).   PASSAGE              Le quartier est cossu.   Une placette  avec ses restaurants à terrasses chauffées.  Un cadre verdoyant. Des rues calmes bordées d’arbres. Des immeubles  en pierre de taille, soignés, quatre, cinq étages, fenêtres à... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 novembre 2012

On the road, par Jacqueline Chauvet-Poggi

Piste d'écriture: un lieu, un personnage. Et un texte à surprises...   ON THE ROAD   La route tranche le paysage, droite, grise, sans fin. De part et d’autre, le même terrain  presque parfaitement nu, des cailloux et de la poussière, quelques cactus rabougris, ça et là d’insolites touffes de fleurs blanches. Parfois le regard perçoit au loin un groupe de trois ou quatre mobil-homes posés comme des dominos tombés du ciel par hasard  S’il n’entendait pas le ronronnement du moteur, Bob n’aurait pas... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 09:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
08 novembre 2012

Loin de l'agitation tokyoïte, par Evelyne Grenet

Piste d'écriture: un lieu, un (ou des) personnage(s)...   Loin de l'agitation tokyoïte   Il y a deux jours encore, la tempête sévissait sur l'océan, brassant l'eau comme un bouillon en ébullition dans une marmite. Ébouriffées d'écume, les vagues fouettaient les rochers de la digue et s'écrasaient dans des remous immaculés.   Aujourd'hui, seul un reliquat de souffle chargé d'embruns humecte ma peau de quelques notes salées. L'air est vif mais le soleil réchauffe vaillamment ma peau tonifiée. Voilà trois mois que je... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 octobre 2012

La place, par Chantal Joanny

Piste d'écriture: décrire un lieu ou un contexte; en faire naître un personnage.  La Place La place des Claparèdes, en centre-ville, s'écoule en allées ornées de parterres fleuris, non pas qu'ils embaument mais ils égayent de leurs coloris le site anonyme. Rien n'est prévu pour s'asseoir, on ne peut que les traverser, rubans pâles et poudreux; être liquide, à demi-visible, on a le droit de passer mais non de s'épancher, de s'approprier; non invité mais,   toléré, on doit glisser sans s'accrocher dans les allées... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 octobre 2012

Puerto Morelos, par Michelle Jolly

Piste d'écriture: un lieu (ou un contexte) d'où se détache un personnage. Puerto Morelos C’est un pays où, avant six heures le matin, tout le monde est levé, les bateaux prêts à partir, les petits cafés s’agitent, l’air est frais, le soleil se réveille dans l’eau de la mer à peine bleuie, les cormorans dans le port montent la garde sur les poteaux des amarres. C’est un pays qui parle fort à cette heure là. On grille dans la rue le maïs et les tamales, on casse les œufs, l’odeur des fritures et du café emplit l’air, peu de véhicules... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 08:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 octobre 2012

Balustrade, par Denise

Piste d'écriture: un paysage, un personnage. Balustrade   Une dame à la crinière ébouriffée, est accoudée nonchalamment à une balustrade. Elle regarde en spectatrice un paysage désolant, qu’elle ressent douloureusement au fond d’elle-même. Devant elle, un cimetière de maisons qui lui écrase la vue. Des immeubles désaffectés où pas une âme ne vit, personne à qui parler. Elle aperçoit pourtant un peu de fumée qui sort d’une cheminée. Elle-même fume le cigarillo du désespoir qu’elle a envie de jeter pour oublier ce paysage de... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 février 2012

Concertos, par Chantal Joanny

La salle de musique était remplie d'instruments hétéroclites, les classiques tels l'accordéon, le saxophone, le piano magistral et, sur les étagères poussiéreuses, ceux rapportés de voyages: derbouka marocain tabla indien marimba balafon... Il fallait contourner la batterie avec tous ses accessoires, triangles clochettes pendant sur un portemanteau en bois, éviter les pieds des pupitres où les partitions s'épanchaient. C'était une vraie caverne d'ali baba que son propriétaire pouvait traverser les yeux fermés, mais ce jour-là sa... [Lire la suite]
21 février 2011

La rue d'Argentan, par Michelle Jolly

Piste d'écriture: faire apparaître un ou des personnages, leur état d'esprit, les problématiques qui les habitent, à travers un lieu ou un objet. La rue d’Argentan   Le quartier sentait la mauvaise friture et la poussière de ciment ; bruit des grues aux longs bras agités, cris des machines déchirant la chaussée ; je me sentis agressée et traversai le boulevard. A l’angle de la rue d’Argentan, elle était là, encore épargnée, petite boutique que seuls quelques étais soutenaient. Quand je suis entrée, dans l’obscurité je... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 février 2011

L'eau, épisodes 3 et 4, par Antonia Contreras

L’eau noire   III Rash L’eau était noire dans cette nuit sans lune. Il plongea la tête dans le courant froid jusqu’à ce qu’il fût forcé de l’en sortir pour respirer. Il eut peur. On entendait au loin la musique. Il ne pouvait ni rester ni partir. Il regarda ses mains blanches et sentit des larmes de rage descendre sur ses joues mouillées. Il venait d’être initié au désespoir d’amour. Mais il ne le savait pas, il croyait que c’était seulement de l’orgueil blessé. La musique cessa pendant quelques instants et il ... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]